• Aylan, ou l'irrespect des politiques pour le drame humain


    aylan-turquie-migrants_5408185

     

      Ma position ne collera pas avec l'orthodoxie bien-pensante mais :

     

    Je ne comprends pas l'irresponsabilité et la démagogie ambiante de nos politiques. Ce discours électoraliste pour faire pleurer dans les chaumières. Un politique, qui a le sens des responsabilités, ne peut pas, en quelques semaines, affirmer "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde" et le lendemain, parce qu'il voit une photo de ce pauvre enfant, faire la couv' des journaux, promouvoir l'accueil massif des réfugiés (tout simplement parce que la photo émeut). Un peu de réalisme et de responsabilité ! Le plus grand respect vis-à-vis des peuples est d'être cohérent et responsable. Le politique ne peut pas être constamment dans le pathos, en réagissant à l'instant. La photo de cet enfant, est horrible. Malheureusement, cela fait des années que des photos, comme celles-ci, auraient pu être prises au large des côtes européennes. Néanmoins, c'est cette photo, d'Aylan qui fait la une de nos JT depuis deux jours. En conséquence, le politique réagit à l'excès, de manière disproportionnée, parfois de manière poétique, romantique à l'événement. Des réactions, comme celle de J-C. Cambadélis, si populiste qu'on peut se poser la question de l'honnêteté de la démarche. En effet, le politique rajoute de l'émotion pour attirer le média sur sa personne. Car dans notre monde, où prime l’instantanéité de l'information, aucun politique ne souhaite être mis à la marge. Il en va de leur carrière et de l'inscription de leur nom dans l'histoire, peu glorieuse, de l'événement...

    -------

    Un problème connu de longue date

    Le problème des migrants ne date pas d'aujourd'hui. Il n'y a qu'à regarder l'entassement humain à La Ceuta ou à Melilla depuis 20 ans voire plus. Les politiques surréagissent-ils lorsque des désepérés tentent de franchir chaque jours les barbelés et lames tranchantes de ces enclaves ? Ou encore ce migrant venu d'Afrique qui a tenté de rejoindre "l'eldorado" européen, en se cachant dans le moteur d'une voiture... Les politiques ont-ils été aussi attentionnés sur le problème ? Malheureusement, quelques brèves dans la presse écrite ont eu raison de la réaction des politiques... Celle de ne rien voir... C'est vrai, BFM TV, I-Télé ou TF1 n'accordent que peu d'importance à ces "faits divers". 

    Après tout, le problème des migrants africains ne nous concerne pas... Laissons l'Italie ou l'Espagne agir et se débrouiller...  Même s'il y a quelques semaines, les politiques semblaient bien embêtés de découvrir des réfugiés, perdus à Vintimille, en Italie, à quelques centimètres de notre frontière. 

    La photo de ce petit corps d'Aylan, échoué sur une plages  nous aura au moins appris quelques enseignements :

    - Le décicdeur politique semble se satisfaire d'une discrimination sur les migrants, qu'ils viennent d'Afrique ou du Moyen-Orient.

    - L'échec de l'Union Européenne sur "le problème migrants", couvrez ce sein que je ne saurais voir. Depuis des années, nous pouvions avoir un discours cohérent et une politique structurelle pour faire face, un minimum, à un afflux massif.

    - La France a aussi sa part de responsabilité dans l'inaction au sein de l'Union Européenne. Les enclaves de la Ceuta ou Melilla ne sont pas qu'un problème hispano-africain. 

    - L'Europe est bien impuissante et faible face aux États-Unis. Le problème des réfugiés du Moyen-Orient sont aussi dus à la politique désastreuse des États-Unis dans la région.

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :